Marcel Proust au sujet de Femme

Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux ; plus tard, sentir qu'on possède le coeur d'une femme peut suffire à nous en rendre amoureux.